Présent de façon très importante au niveau de la trame de l’osseuse, des tendons et des cartilages, le collagène permet de donner solidité et résistance aux mouvements et sollicitations physiques du corps.

Avec le temps, l’usure s’installe, le collagène se détériore.
La réduction naturelle de la production de collagène observée dès 25 ans signifie que le collagène est de moins en moins réparé au fil des ans.
D’autres facteurs augmentent cette diminution, le collagène est sensible à l’excès de sucre, et notamment à la glycation (AGE, Advanced-glycation-Endproducts). Les produits de glycation avancés ou AGE sont des composés résultant de la réaction entre du sucre et des résidus de protéines.
Les personnes âgées ont différents problèmes de santé, liés à cette perte de collagène, exemples : ostéoporose, arthrose, vieillissement des tissus (rides).
Cette avancée en âge explique donc la perte de souplesse des articulations voire des douleurs articulaires avec perte de mobilité.

Collagène marin pour les articulations

Ici aussi des études de supplémentation de l’ordre de 10 g par jour avec une poudre neutre de collagène hydrolysé sous forme de peptides biodisponibles ont notamment montré l’augmentation significative de la densité de l’os. En apportant du collagène à l’organisme, on favorise à nouveau la stimulation de la synthèse endogène (celle produite par le corps lui-même) qui permet de reconstituer de l’os.

En complément d’une alimentation saine et grâce à une supplémentation en peptides de collagène marin, les tissus articulaires sont reconstitués, remplaçant ainsi ceux qui se détériorent au fil du temps. Des effets positifs sur le confort articulaire, sur la mobilité des articulations dès lors que la douleur diminue, ont également été observés chez les sportifs dont les performances sont souvent diminuées du fait de phénomènes articulaires douloureux.