Le collagène marin, une protéine

Le collagène marin est une grosse molécule de type fibreuse qui entre en grande quantité dans la constitution des tissus conjonctifs de l’organisme. C’est la protéine la plus abondante du règne animal, représentant environ 30% des protéines globales. Le collagène comme toute protéine est constitué par des éléments « briques » appelés acides aminés assemblés les uns aux autres selon la codification définie par notre ADN. On compte environ 1050 acides aminés par molécule de collagène.

Selon la composition en acides aminés, on distingue différents types de collagène dont le plus abondant est le type I, représentant 90% du collagène de notre organisme et présent dans de nombreux tissus tels que les cartilages, les os, les tendons, la peau, la paroi des vaisseaux sanguins.

Collagène en poudre

Son origine

Le collagène marin est extrait de peaux, d’arêtes ou d’écailles qui représentent 30% des co-produits issus de la transformation des produits de la mer.
Disponible sous la forme de peptides hydrolysés de collagène marin de faible poids moléculaire, il a une action très efficace sur le développement cellulaire et la régénération des tissus, une excellente biocompatibilité et biodégradabilité.

Ses bienfaits

Ce collagène de type I est celui qu’on retrouve le plus dans l’organisme humain.
Les principaux bienfaits connus concernent la peau, les tissus conjonctifs et l’ossature.
Le collagène de type I permet aussi de maintenir la souplesse et la force de la peau, des ligaments, des articulations, des os, des muscles, des tendons, des vaisseaux sanguins, des gencives, des yeux, des ongles et des cheveux.

Sous quelle forme ?

Le collagène marin est disponible en cosmétique sous forme de crème, ou en gélules dans les compléments alimentaires.
Mais il existe également sous la forme d’un ingrédient en poudre neutre de peptides hydrolysés à ajouter aux préparations, boissons et aliments de votre choix pour les enrichir en collagène.

Les différents types de collagène

Dans l’organisme, selon les cellules, tissus et matrices protéiques considérés, les combinaisons des éléments « briques » appelés acides aminés peuvent être différentes, conduisant à des structures et des fonctions propres.
Ainsi la protéine de collagène est classifiée sous différents types :

  • le collagène de type I, le plus abondant, se trouve dans la peau, les tendons, et beaucoup dans le tissu osseux ;
  • le collagène de type II se trouve dans les cartilages ;
  • le collagène de type III dans les muscles et les parois des vaisseaux